Cache lumière pour éclairage des feux de fin de convoi ou des feux inversés de locomotives.

Page en cours de rédaction.

Étude  d’un cache lumière pour éclairage des feux de fin de convoi ou des feux inversés de locomotives.

Confronté régulièrement à l’installation d’un éclairage frontal ou ou d’un éclairage de fin de convoi dans les locomotives ou dans les fourgons, nous sommes souvent obligés d’effectuer des opérations longues, répétitives et fastidieuses pour un résultat qui n’est pas toujours des plus heureux.

La première déception concerne le fouillis du câblage, quand bien même il n’y a qu’une poignée de composants à installer.

La seconde déception est due aux fuites de lumière plus ou moins visibles.

Adapter les boitiers de LED standard du commerce peut se révéler assez difficile tant pour le diamètre que pour la profondeur d’encastrement sans parler de l’encombrement des broches et du boitier lui même.

Tout ceci est une bien piètre récompense pour le temps passé.

Il semble qu’aucune production industrielle ou artisanale ne propose une solution acceptable pour équiper les matériels les plus anciens d’un éclairage frontal ou de fin de convoi satisfaisant.

Voici une liste des avantages que peut procurer l’étude d’un dispositif d’éclairage frontal ou de fin de convoi :

  • système universel convenant pour les locomotives, les fourgons et les voitures voyageurs.
  • possibilité de s’adapter aux écartements usuels des feux, à savoir 20mm et 25mm.
  • faible encombrement et dégagement des vitres latérales.
  • simplicité d’installation et de câblage.
  • très faibles fuites de lumière.
  • intégration des composants électroniques dans le cache lumière.
  • suppression des clignotements dus aux mauvais contacts.
  • coût raisonnable.

Une étude complète a été réalisée pour fabriquer un module compact d’éclairage des feux de fin de convoi intégré dans un cache lumière qui puisse s’utiliser autant pour les feux de fin de convoi que pour les éclairages inversés des locomotives.

Avec ses dimensions de 30 x 8,4 x 3,8mm ce prototype répond à toutes les attentes mentionnées plus haut.

Son épaisseur peut aisément être réduite à 3 mm.

Le condensateur qui est enfiché dans un connecteur peut être déporté dans un emplacement adéquat de la carrosserie. Après la coupure du courant, ce condensateur maintient l’éclairage pratiquement constant pendant 5 secondes et l’éclairage reste suffisant pendant plus d’une dizaine de secondes.

Les conduits de lumière d’origine doivent être remplacés.

Voici une vue du prototype.

Ce prototype valide le principe retenu et pourra être étendu aux feux inversés des locomotives.

Cache lumière pour éclairage des feux de fin de convoi.

 

 

 

 

Soyez le premier à voter
Partagez cette page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *